[06/02/2014] Message de soutien de l’UNSA Bouches-du-Rhône

Article disponible sur le site de l’union départementale UNSA Bouches-du-Rhône.

Le conseil de l’Ordre du Vaucluse poursuit le Docteur Rodriguez pour avoir certifié l’origine professionnelle d’un syndrome de stress post-traumatique

Le Dr Jean Rodriguez, psychiatre au centre hospitalier de Montfavet (Avignon) est aujourd’hui poursuivi par le conseil de l’Ordre des médecins du Vaucluse. Il avait mis en place depuis plus de deux ans l’un des premiers groupes thérapeutiques de service public destiné aux victimes de maltraitance psychique au travail.

L’audience du Dr Rodriguez aura lieu le 14 février 2014 à Marseille.

Pour participer au rassemblement de soutien, rendez-vous vendredi 14 février – 9h30 à Marseille, 5 rue d’Arles, 13008

Le conseil de l’Ordre du côté des entreprises mises en cause ?

Pourtant, en dehors de tout fondement juridique, et à l’encontre de l’obligation légale faite aux médecins de déclarer toute présomption de maladie d’origine professionnelle, le conseil de l’Ordre des médecins n’hésite pas à affirmer : « il est interdit (au médecin) d’attester d’une relation causale entre les difficultés familiales ou professionnelles… et l’état de santé présenté par le patient ». Autant dire que, dans ce cas, l’existence juridique même du harcèlement au travail tombe. Sur cette base, à la demande d’employeurs, il multiplie depuis peu les poursuites disciplinaires, à l’encontre de praticiens spécialistes des risques psycho-sociaux, médecins du travail et psychiatre, pour avoir certifié à certains de leurs patients ce lien de causalité entre leurs conditions de travail et un trouble psychique.

Signer la pétition : http://csdr84.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *